Actualité

Soutenance d'HDR: Dr. Ilyess Zemmoura

  • Recherche,
  • Santé-Sciences-Technologie,
  • Santé-social,
Date(s)

le 4 décembre 2018

A partir de 14h
Lieu(x)
Faculté de Médecine de Tours
Salle des Actes

Sous la direction scientifique du Prof. Destrieux

Dr. Ilyess Zemmoura: Titres et Travaux

Résumé

Mes activités de recherche s’organisent autour de deux axes, la Neuro-oncologie et chirurgie éveillée des gliomes de bas grade, et la Neuro-anatomie et imagerie de la connectivité cérébrale. Ces deux thématiques sont intimement liées, les fibres blanches cérébrales assurant la connectivité cérébrale, et leur connaissance étant cruciale pour comprendre et prévenir les syndromes de déconnexion potentiellement induits par la chirurgie des tumeurs cérébrales.

Parmi mes travaux en Neuro-oncologie, quatre études sont présentées dans ce mémoire. Le premier travail a été réalisé à Montpellier au cours de mon année de mobilité dans le service du Pr Duffau, et a permis d'explorer le réseau de la lecture à partir d'une série de patients opérés en condition éveillée entre 2010 et 2014 d'un gliome de bas grade, chez qui des tests de lecture de mots ont été perturbés en cours de chirurgie. Ce travail, publié dans la revue Human Brain Mapping en 2015, nous a permis de conclure que les interventions chirurgicales impliquant la portion postérieure du gyrus temporal inférieur gauche et sa substance blanche sous-corticale devraient comporter une tâche de lecture dédiée aux pseudo-mots et aux mots irréguliers. Le second travail, publié dans la revue Neurosurgery en 2016, a porté sur l'utilisation de l'hypnose comme méthode alternative à l'anesthésie générale lors de la première phase des procédures de chirurgie éveillée. Il s'agit d'un travail mené à partir des patients opérés en condition éveillée à Tours entre mai 2011 et avril 2015, chez qui nous avons évalué l'impact psychologique de la chirurgie et de l'hypnose. Nous avons pu démontrer que l'hypnose était une technique fiable pour la phase d'ouverture crânienne. Le troisième travail présenté dans ce mémoire a porté sur l'analyse d'une cohorte nationale de patients opérés d'un gangliogliome anaplasique. Ce travail a pu être réalisé grâce au soutien des Sociétés Française de Neurochirurgie et de Pathologie. Il a été mené dans le cadre d'une thèse de Médecine que j'ai dirigée et a été publié en 2016 dans la revue Neuro Oncology. En résumé, il s'agit de la plus grande cohorte publiée, comptant 43 patients, ce qui a permis de revoir les principales caractéristiques épidémiologiques et cliniques de cette entité rare de tumeurs cérébrales, ainsi que ses facteurs pronostiques. Enfin, le quatrième travail a porté sur l'analyse biologique de SETMAR, protéine impliquée dans la stabilité génétique, et son rôle dans l'oncogénèse des glioblastomes. Ce travail a été mené dans le cadre d'une Thèse de Science, dirigée par le Pr Augé-Gouillou, avec laquelle j'ai collaboré pour collecter des données cliniques et échantillons tumoraux. Nous avons ainsi montré la surexpression de SETMAR au sein des glioblastomes, tout en révélant la présence d'un variant de plus petite taille (SETMAR-1200). Ce travail, publié en 2017 dans la revue Oncotarget, se poursuit par la Thèse de Science d'Oriane Lié que je co-encadre avec le Pr Augé-Gouillou.

Le second volet de mes travaux de recherche concerne la Neuro-anatomie et imagerie de la connectivité cérébrale. L'objectif principal de nos travaux, dirigés par le Pr Destrieux, au sein de l'U1253, iBrain, est de créer un atlas des fibres blanches cérébrales à partir de la dissection, pour permettre la validation de la tractographie cérébrale par IRM de diffusion. Il fallait dans un premier temps démontrer que la dissection pouvait constituer une vérité terrain fiable. Pour cela, nous avons étudié l'impact de la préparation de Klingler et de la dissection sur la structure des fibres blanches cérébrales. Ce travail, en collaboration avec la Plateforme des microscopies PPF ASB de l'Université de Tours, a été publié en 2016 dans la revue Brain Structure and Function et a démontré que la préparation et la dissection de Klingler préservaient les gaines de myéline des axones intracérébraux tout en créant des lacunes entre ces fibres, démontrant ainsi que les fibres visualisées lors de la dissection correspondent bien à des paquets d'axones, et donc que la dissection de Klingler peut être envisagée comme une méthode fiable d'exploration de la connectivité cérébrale. Cependant, la comparaison des résultats de la tractographie IRM à ceux de la dissection est complexe. Pour cette raison, nous avons développé, en collaboration avec le Laboratoire d'Informatique de l'Université de Tours (LI, EA 6300), une méthode originale de suivi de dissection utilisant un scanner laser et des photographies haute résolution, FIBRASCAN, permettant la reconstruction tridimensionnelle des faisceaux disséqués et leur recalage dans le référentiel de l'IRM. Le processus FIBRASCAN, détaillé dans ce mémoire, a été validé par une mesure de sa précision et a été publié dans la revue NeuroImage en 2015. Ces deux premières étapes de (1) confirmation du bien-fondé de l'utilisation de la dissection comme outil d'exploration de la morphologie des faisceaux, et de (2) développement d'un outil de reconstruction des faisceaux disséqués et de recalage dans l'IRM, étaient des pré-requis au projet FIBRATLAS (ANR 2014 – porteur Pr Destrieux) qui a pour objectif la validation de la tractographie par comparaison à l’anatomie chez les mêmes individus et repose sur la constitution d'une cohorte de sujets âgés volontaires, ayant fait don de leur corps à la Science. Ces différents travaux menés actuellement au sein de l'U1253 nous ont permis de proposer un nouveau projet, FIBRAVASC, que je coordonne avec le Pr Destrieux, qui fait appel à une collaboration entre l'U1253, le Laboratoire d’Informatique de l’Université de Tours (EA 6300), le CETU ILIAD3 et un partenaire extrarégional, Neurospin (CEA, Saclay) de premier ordre pour l’imagerie ex vivo. Ce projet propose de (1) développer une base de données inédite multimodale de la vascularisation cérébrale, notamment de la vascularisation de la substance blanche et de (2) développer un outil d’aide à l’évaluation de la vascularisation cérébrale qui classera les arbres vasculaires selon leur morphologie et renseignera sur les territoires des principales artères à partir d’une acquisition TDM ou IRM vasculaire non sélective.

Enfin, deux études supplémentaires sont présentées dans ce mémoire, études faisant le lien entre mes compétences en Neuro-oncologie et en Neuro-imagerie. Il s'agit tout d'abord du projet ELASTOGLI que je coordonne avec Jean-Pierre Remenieras, et qui implique le CHRU de Tours, le CIC-IT et l'U1253. Ce projet, évaluera (début des inclusions 2019) le potentiel de deux modalités ultrasonores – l'élastographie et le Doppler ultrasensible – dans l'aide à la prise en charge chirurgicale des tumeurs cérébrales. Le second projet est un travail sur l'analyse radiomique pour le diagnostic différentiel entre récidive tumorale et (1) radionécrose, et (2) récidive tumorale d'un gliome de bas grade. Ce projet fait l'objet de la Thèse de Science de Sarahi Rosas Gonzalez, que je co-encadre (directeur de Thèse Pr Tauber).

Jury

Mme Elodie Chaillou, CR INRA-HDR, INRA/Université de Tours
M. Christophe Destrieux, PU-PH, Université de Tours
Mme Sophie Dupont, PU-PH, Université Paris IV
M. Hugues Loiseau, PU-PH, Université de Bordeaux
M. Cyril Poupon, DR CEA, CEA Saclay
Mme Lila Zollei, Assistant Professor, Université d'Harvard, USA
Contact :
Dr. Ilyess Zemmoura :