Actualité

[PRESSE] À l'heure du Covid-19, le manque de contacts physiques affecte nos vies

  • Santé-social,
Date(s)

le 25 juin 2020

Entretien avec Prof. Catherine Belzung et Hélène Pagesy de Slate.fr

À l'heure du Covid-19, le manque de contacts physiques affecte nos vies

Le toucher est un besoin indispensable au bien-être de l'être humain, mais c'est surtout la privation des gestes familiers en présence de nos proches qui rend cette nécessité saillante.

«Cela va faire plus de deux mois que je n'ai touché personne. C'est comme si je me sentais invisible», témoigne Claire. Cette trentenaire, qui se décrit comme une personne «plutôt solitaire en temps normal», a l'habitude de vivre seule et assure ne pas avoir besoin de la compagnie des autres pour se sentir bien au quotidien. Mais depuis la mise en place des gestes barrière pour limiter la propagation du Covid-19, notamment celle de la distanciation physique, le sentiment de solitude l'assaille: «J'en suis à un point où j'en viens à jalouser les couples et les familles que je croise dans la rue. Je meurs d'envie de tenir la main de quelqu'un moi aussi, qu'on m'enlace.»Et d'ajouter avec un sourire gêné: «C'est très bizarre, non?» [Lire la suite]

#Tours #iBrain #UMR1253 #COVID19 #confinement #psychologie #psychiatrie

Contact :
Prof. Catherine Belzung :